Assurance loyer impayé et vacance locative

  • 2 min de lecture

Un investisseur immobilier qui achète un bien pour louer a plusieurs craintes, la première est de subir une vacance locative ou une carence locative et la deuxième est que ses locataires, une fois en place, ne payent pas le loyer ou bien le détériorent. C’est pour cette deuxième raison que de plus en plus de propriétaires souscrivent à une assurance loyers impayés pour s’assurer de percevoir leur revenu. La question pour nombre de propriétaires qui s’assurent contre les loyers impayés et de savoir ce qui se passe s’ils subissent une vacance locative, continuent-ils à payer leur assurance GLI ? Zelok vous explique comment fonctionne son offre de GLI en cas de vacance locative.

Vacance locative, définition

La vacance locative désigne le laps de temps entre la personne qui quitte le logement et le nouveau locataire qui s’y installe. La vacance locative est redoutée par les propriétaires car elle signifie un manque à gagner pour eux. D’autant plus que durant cette période, il continue de payer des charges et des impôts locaux et ses mensualités de remboursement de crédit s’il en a. 

Cette période n’est pas prédéfinie et peut varier selon plusieurs critères, la localisation du bien, le montant du loyer proposé, l’attractivité du bien ou encore le contrat de location. La vacance locative peut durer de quelques jours à plusieurs mois voire plusieurs années.

Important, il ne faut pas confondre vacance locative avec carence locative. La carence locative correspond au temps entre la première mise en location d’un logement et le premier contrat de location.

Assurance loyer impayé et vacance locative

Comme énoncé plus haut dans ce guide, de plus en plus de propriétaires souscrivent à une assurance contre les loyers impayés pour sécuriser leurs revenus locatifs en cas d’impayés mais également pour s’éviter une gestion chronophage de la procédure de recouvrement.

Les avantages d’une telle assurance sont nombreux et permettent aux bailleurs d’être plus sereins vis-à-vis de leur logement. Mais une assurance loyer impayé ne garantit pas aux propriétaires d’échapper à une probable vacance locative après le départ de ses locataires. Une question se pose alors, un propriétaire qui souscrit à une assurance loyer impayé continue-t-il de payer cette assurance dans les mois de vacances locatives ?

La réponse est non, si un propriétaire qui a assuré son bien avec la GLI subit une vacance locative de plusieurs semaines/mois, il ne paye pas la GLI car il ne reverse aucune prime à l’assurance étant donné qu’il ne perçoit aucun loyer. En effet, les primes versées à l’assurance se font sur le loyer et les charges perçus. Lors d’une vacance locative il est donc logique que le propriétaire ne paye pas l’assurance. Certains contrats d’assurance proposent l’option carence locative et/ou vacance locative. Rapprochez-vous de votre conseiller immobilier pour obtenir les conditions de ces offres.

Pour aller plus loin ➜ Quel est le délai d’indemnisation de l’assurance loyer impayé ?

F.A.Q

C’est au moment de la recherche de votre futur locataire qu’il est possible de souscrire à une assurance GLI. Ceci doit donc se décider avant la signature du bail, le jour de la signature du bail ou quelques jours après.

Les primes versées représentent un pourcentage du montant TTC du loyer plus charges. Chez Zelok, les primes représentent environ 2,5% TTC du loyer. Elles sont 100 % déductibles de vos revenus fonciers sauf si vous avez opté pour le régime microfoncier.