Déductibilité de l’assurance loyer impayé

  • 2 min de lecture

Les loyers impayés sont en nette augmentation en France. C’est pourquoi nous vous recommandons de souscrire une assurance loyer impayé qui garantit vos revenus locatifs mensuels et vous protège des loyers et charges impayés. Le point positif : la garantie loyer impayé est 100% déductible de vos revenus fonciers. On fait le point sur la déductibilité de l’assurance loyer impayé !

Comment déduire son assurance loyer impayé ?

Si jusque-là, vous n’avez pas souscrit d’assurance loyer impayé du fait de son tarif (entre 2,1 et 3,5% TTC du montant de vos revenus locatifs), nous avons une bonne nouvelle pour vous : la somme est déductible à 100% de vos revenus fonciers ! Comment ? 

Pour cela, il est nécessaire d’opter pour le régime réel d’imposition de vos revenus locatifs, et pas le régime forfaitaire ou micro-foncier. Grâce au régime réel, vous pourrez déduire vos charges et vos frais, notamment les primes d’assurances se rapportant aux biens loués. La garantie loyer impayé fait partie de ces charges déductibles. 

C’est pour cette raison que l’assurance loyer impayé est particulièrement avantageuse d’un point de vue fiscal : vous pouvez déduire l’ensemble des primes d’assurance de vos revenus fonciers. Vous n’avez plus aucune raison de ne pas profiter de ses avantages !

Comment déclarer les primes d’assurance loyer impayé ?

Le montant des primes d’assurance loyer impayé doivent être indiquées sur la déclaration n°2044, ligne 223 ou sur la déclaration n°2044 S, ligne 223 ou 443. De cette façon, la prime d’assurance sera déduite de vos revenus fonciers. 

Les montants déduits doivent pouvoir être justifiés par le propriétaire-bailleur. Chaque année, l’assureur vous transmet une attestation afin de bénéficier de cette réduction. Vous pouvez également fournir votre contrat d’assurance et vos quittances de paiement.

F.A.Q

Non, la garantie loyer impayé n’est déductible qu’avec le régime réel d’imposition. En effet, le régime forfaitaire ou microfoncier vous fait déjà bénéficier d’un abattement de 30% ou 50% sur les loyers déclarés, ce qui est censé couvrir l’ensemble de vos frais et charges. Aucune autre déduction n’est possible. Pour déduire votre assurance loyer impayé de vos revenus fonciers, vous devrez choisir le régime réel d’imposition.

Non, ce n’est désormais plus possible. Avant 2017, les propriétaires avaient droit à un crédit d’impôt égal à 38% du montant de la prime d’assurance. La loi de finances pour 2017 a décidé de le supprimer car l’effet incitatif de l’avantage fiscal était très limité. Néanmoins, l’assurance loyer impayé est déductible à 100% si vous optez pour le régime réel d’imposition.

En plus de l’assurance loyer impayé, il est possible de déduire de vos revenus fonciers : 
– les dépenses d’entretien et de réparation ; 
– les travaux d’amélioration ; 
– les provisions pour charges de copropriété ; 
– les primes d’assurance ; 
– les frais d’administration et de gestion ; 
– la taxe foncière ; 
– les intérêts d’emprunt.