Trouver un garant pour une location

Catégorie : La signature du bail
  • 4 min de lecture

Parmi la liste des éléments demandés au futur locataire par l’agence immobilière, la caution est importante. Elle est généralement déterminante quant au choix de la personne qui va occuper le logement. Trouver un garant pour pouvoir louer un bien est de ce fait important. Découvrez les différentes possibilités existantes pour trouver un garant en fonction de votre situation.

La caution, pourquoi est-ce important ?

La caution représente une garantie de paiement pour le propriétaire. Il s’agit d’un document signé par le ou les garants stipulant leur engagement formel à payer à la place du locataire si ce dernier n’est pas en mesure de le faire. Elle n’est pas obligatoire, pour autant, elle est demandée dans la majorité des cas au locataire entrant. Cette garantie concerne le paiement des loyers, des charges ainsi que des éventuels frais employés pour remettre en état un bien dégradé. Il existe deux types de caution : la caution solidaire qui permet au bailleur de contacter directement le garant, et la caution simple qui oblige le bailleur à se tourner dans un premier temps vers le locataire en cas d’impayé.

#1 – Trouver un garant dans son cercle familial ou proche

Les parents se portent souvent garants, particulièrement lorsque l’enfant est jeune et étudiant. Ils représentent la solution idéale pour les bailleurs car ils les rassurent. En effet, le lien familial est en théorie, suffisamment solide pour garantir qu’en cas de problème de paiement de la part du locataire, les parents ne laissent pas tomber leur enfant. Il est également possible de faire une demande de caution auprès d’amis si la relation entre les personnes est fondée sur de la confiance. Attention, se porter garant oblige à régler les sommes demandées par le débiteur et peut mettre le signataire de la caution dans une situation personnelle délicate financièrement.

#2 – La caution bancaire comme garant

La caution bancaire est un contrat mentionnant qu’un organisme bancaire est en mesure de se substituer à son client en cas d’impossibilité de paiement. Les conditions pour bénéficier d’une caution bancaire varient selon les banques mais également selon des critères spécifiques : l’âge du locataire, le montant des échéances et des sommes empruntées. La plupart du temps , les établissements bancaires demandent de bloquer un an de loyer en contrepartie.

#3 – La garantie VISALE par Action Logement 

Anciennement appelé Loca-Pass®, la garantie VISALE offre des cautions gratuitement aux personnes âgées de 18 à 30 ans et aux salariés de plus de 31 ans. La caution proposée par la garantie VISALE peut couvrir jusqu’à 36 mois de loyer en cas d’impayé, ce qui rassure les bailleurs. 

#4 – L’assurance loyer impayé, convaincre son propriétaire

L’assurance loyer impayé aussi appelée GLI est un contrat entre un propriétaire et un assureur privé. Le bailleur peut y souscrire si le locataire est considéré comme étant solvable par l’assureur et s’il envisage de louer le logement en tant que résidence principale. La plupart des agences immobilières proposent cette garantie qui coûte en moyenne 2,5 % des loyers et charges mais permet de « dormir tranquille » et de prendre en charge le risque d’impayés, de procédure et de détériorations immobilières. Prenez attache auprès de votre gestionnaire locatif pour y souscrire.

Dans la rubrique assurance ➜ Comment bien choisir son assurance habitation ?

#5 – Des solutions de caution locataire

Plusieurs acteurs existent comme Cautioneo, Garant Me ou encore Unkle. Ces entreprises sont à la fois un garant et également un intermédiaire de paiement. Ils permettent aux futurs habitants du bien à louer, de bénéficier d’une caution gratuite. Ces solutions permettent d’obtenir rapidement un agrément en ligne et de rassurer le propriétaire d’un bien immobilier locatif. De nombreuses agences immobilières travaillent avec ces sociétés, n’hésitez pas à en parler à votre conseiller location.

F.A.Q

Il n’est plus possible de souscrire à la garantie Loca-Pass® depuis mai 2019. Action Logement a toutefois remplacé l’ancienne solution par la nouvelle garantie VISALE qui offre des cautions renforcées. Parce que l’accès au logement est une priorité, particulièrement chez les jeunes, VISALE propose des conditions d’accès simplifiées. La couverture s’adresse dorénavant aux salariés qui débutent un nouvel emploi, aux personnes de moins de 30 ans et aux ménages logés par des organismes d’intermédiation locative. La durée de prise en charge des impayés s’étend dorénavant jusqu’à 36 mois. Les personnes bénéficiant de la garantie Loca-Pass® gardent les mêmes dispositions que celles initialement prévues, jusqu’à la fin du bail.

Le Fonds de Solidarité pour le Logement peut se porter garant sous certaines conditions. En plus d’offrir des prêts et des subventions pour les personnes ayant des difficultés à accéder à un logement ou à payer leurs loyers, le FSL peut proposer des cautions. Une commission doit pour cela se réunir afin d’étudier le cas de chaque demandeur et d’accepter de se porter garant. Il est possible d’obtenir plus d’informations auprès du Centre Communal d’Action Social ou de l’ADIL.

La garantie Visale propose des cautions gratuites au locataire, et prend en charge le paiement des loyers et des charges locatives en cas d’impossibilité de paiement. Faire une demande de garantie Visale se fait sous plusieurs conditions : 
– Envisager de louer un bien en tant que résidence principale ; 
– Avoir moins de 31 ans ; 
– Avoir plus de 31 ans et être salarié ; 
– Signer un bail mobilité dont la durée de location doit être comprise entre 1 et 10 mois. 

La durée de la couverture VISALE varie en fonction de l’âge du locataire. Elle dure jusqu’à 36 mois pour les personnes de moins de 31 ans et jusqu’à 6 mois après la prise de fonction ou la mutation des personne de plus de 31 ans. 

dictum diam ipsum ante. velit, non