Entretien de la chaudière : locataire ou propriétaire ?

Catégorie : Pendant votre location
  • 4 min de lecture

Les chaudières au gaz, au fioul, au charbon, au bois ou multi-combustibles doivent obligatoirement être entretenues chaque année par un chauffagiste, afin d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Qui est en charge de l’entretien de la chaudière, le locataire ou le propriétaire ? Zelok, plateforme collaborative dédiée à la location immobilière, vous explique tout sur l’entretien de la chaudière. 

Qui paie pour l’entretien de la chaudière ?

L’entretien de la chaudière doit être pris en charge par le locataire. En effet, ce dernier est responsable de l’entretien courant du logement, y compris pour la chaudière. Cet entretien doit être effectué chaque année. Le locataire peut faire appel au chauffagiste de son choix pour entretenir la chaudière, ou souscrire un contrat d’entretien annuel, plus pratique sur le long-terme. L’entretien d’une chaudière coûte entre 80 et 150€, selon le type de chaudière.

Lors de l’entretien, le professionnel constatera ou non le bon fonctionnement de la chaudière. Si de petites réparations doivent être effectuées, elles seront à la charge du locataire également. Après l’entretien, le chauffagiste remet une attestation d’entretien au locataire : il doit communiquer ces attestations à son agence immobilière pour prouver qu’il a respecté ses obligations.

Concernant les sanctions en cas de non-entretien de la chaudière, le locataire ne s’expose à aucune sanction. Cependant, le gestionnaire locatif pourra retenir le montant de l’entretien sur le dépôt de garantie du locataire à son départ du logement. 

A savoir : le bail peut prévoir que cette obligation appartient au propriétaire du logement : dans ce cas précis, c’est le propriétaire qui prend en charge l’entretien de la chaudière et des petites réparations. Faites-vous accompagner par un professionnel de l’immobilier si vous souhaitez conserver l’entretien de la chaudière à votre charge. 

Qui paie pour l’entretien d’une chaudière collective ?

Si l’immeuble possède une chaudière collective, c’est le propriétaire ou le syndicat de copropriété qui paie pour l’entretien de la chaudière collective. Le coût revenant au locataire est donc inclut dans la provision sur charges appelée mensuellement en même temps que le loyer.

Quid de l’entretien d’un chauffe-eau ?

Si le logement possède un chauffe-eau ou un ballon d’eau, l’entretien doit être fait par le locataire. Précision importante, si le chauffe-eau est électrique, c’est un entretien simple qui sera réalisé par le locataire car le détartrage est à la charge du propriétaire-bailleur. 

Autre cas particulier, si le logement bénéficie d’un équipement solaire suite à l’installation d’un chauffe-eau solaire par exemple. Dans le cas où le locataire bénéficie des économies d’énergie et de l’eau chaude produite par le système, c’est à lui d’entretenir l’installation et d’en supporter les coûts.

Qui paie pour le remplacement ou les réparations de la chaudière ?

Dans le cadre d’un remplacement ou de réparations importantes de la chaudière, c’est en principe le propriétaire qui en a la charge, car il a l’obligation de fournir un logement décent à son locataire. 

Toutefois, si le locataire n’a pas entretenu la chaudière et que la panne provient de ce défaut d’entretien, c’est lui qui devra s’acquitter des réparations ou du remplacement. 

Le chauffagiste déterminera si le remplacement de la chaudière ou ses réparations surviennent du fait d’un défaut d’entretien par le locataire ou d’une simple vétusté. En cas de litige, prenez conseil auprès d’un agent immobilier qui vous accompagnera dans les démarches.

F.A.Q

L’entretien de la chaudière doit être réalisé une fois par an par un chauffagiste, à la charge du locataire. Il peut choisir chaque année un chauffagiste ou mettre en place un contrat d’entretien annuel. Il faut absolument en justifier au service gestion locative de son agence immobilière.

Le coût de l’entretien d’une chaudière à gaz débute à partir de 80€, jusqu’à 180€ pour un entretien complet. Un contrat d’entretien annuel oscille entre 60 et 150€, avec un taux de TVA réduit à 10% pour les logements de plus de 2 ans.

L’entretien de la chaudière consiste à vérifier le fonctionnement de la chaudière, la nettoyer, régler la combustion et mesurer la concentration de monoxyde de carbone et la température des fumées. A l’issue de l’entretien, le chauffagiste doit donner plusieurs conseils au locataire sur le bon usage de la chaudière, les améliorations possibles et l’éventuel intérêt de remplacer la chaudière. 

Dans les 15 jours suivant l’entretien, le chauffagiste remet au locataire une attestation d’entretien, à conserver par l’agent immobilier gestionnaire en cas de sinistre.

Non, l’entretien annuel doit impérativement être réalisé par un chauffagiste qualifié et agréé. Toutefois, pour préserver la chaudière, quelques gestes peuvent être accomplis : surveiller que la température ne soit jamais élevée à son maximum et que la pression de la chaudière n’excède pas 1,5 bar ou régler la chaudière au gaz sur l’option “hors gel” pour les absences prolongées durant l’hiver.

Il est plus intéressant pour le locataire de souscrire un contrat d’entretien annuel, plutôt qu’appeler chaque année un chauffagiste. En effet, le locataire n’a plus à se soucier de l’entretien ; c’est le professionnel qui l’appelle et fixe un rendez-vous annuel. De plus, avec un contrat d’entretien annuel, les dépannages sont réalisés à des prix plus attractifs, voire sont inclus dans les clauses du contrat souscrit. Votre agence de proximité vous guidera sur demande vers les meilleurs spécialistes agréés.

efficitur. eget id, diam tempus et, ipsum Aliquam id