Investir dans un parking / box

  • 5 min de lecture

Vous souhaitez débuter dans l’investissement immobilier ? Misez sur les parking et les box, un investissement facile et lucratif ! Zelok, plateforme dédiée à la location immobilière, vous donne ses conseils pour investir sûrement dans un box ou une place de parking.

Le marché de la transaction de parking

Comparé au marché du logement, le marché du parking a augmenté beaucoup moins rapidement : entre 1998 et 2018, les tarifs des places de parking ont augmenté de 65,3% à Paris ; alors que le prix des logements a connu une hausse de 306,2% (étude des notaires du Grand Paris, 2019). Ainsi, il est beaucoup moins “dangereux” d’investir dans un parking que dans un logement, au vu des prix pratiqués. En 2019, le prix moyen d’une place de parking en France est de 25 432€ (étude SeLoger). 

Par ailleurs, la demande de places de parking et de box est grandissante : les centre-villes multiplient les amendes de stationnement et suppriment de plus en plus de places, qui se transforment en pistes cyclables et en voies de bus. Profitez de cette évolution pour investir dans un parking et augmenter votre patrimoine immobilier !

Les avantages de l’investissement locatif de parking et de box

Investir dans un parking ou dans un box offre de nombreux avantages aux propriétaires. Tout d’abord, il est beaucoup plus facile d’acheter un box ou un parking qu’un logement : le prix d’achat est moins élevé et ne nécessite pas forcément d’emprunt bancaire, ce qui facilite les démarches d’achat. 

De plus, la location d’un parking ou d’un box relève du Code civil, et pas du Code de l’habitation. Les conditions de location sont donc moins contraignantes pour le bailleur : le contrat de bail peut être conclu à l’oral (on vous conseille quand même de rédiger votre contrat via un professionnel de l’immobilier, pour vous protéger), vous n’avez pas besoin de déterminer une durée de location, vous avez le droit de rompre le contrat quand vous voulez et vous pouvez fixer le montant du loyer comme bon vous semble. 

Les charges sont également réduites : sauf si votre box ou votre place de parking est en mauvais état, vous aurez peu de coûts de travaux et d’entretien. 

Enfin, vous paierez peu d’impôts car votre bien représente une petite surface. Si vous percevez des loyers inférieurs à 15 000€ par an, vous bénéficiez du régime micro-foncier, plus favorable aux investisseurs débutants.

La rentabilité de l’investissement en parking ?

Louer un parking ou un box fait partie des investissements immobiliers les plus rentables :  entre 6 à 9% de rendement par an, contre 3 à 4% pour un appartement. Bien sûr, la rentabilité de votre achat immobilier dépendra de sa zone.

De plus, vous n’avez aucun plafonnement de loyer : vous avez le droit de louer votre parking ou votre box au prix de votre choix. Dans une zone à forte demande, n’hésitez pas à demander un loyer élevé. Vous aurez toujours des locataires ! Avant toute démarche, consultez un conseiller location proche du lieu de votre acquisition et il vous établira une estimation locative de votre futur parking ou box.

Pour aller plus loin ➜ Comment fixer le prix d’un loyer pour votre logement ?

Où investir dans un parking ?

Investir dans une place de parking à Paris :

Sans surprise, la place de parking à Paris coûte très cher : 32 752€. Les propriétaires demandent donc en moyenne un loyer de 134€ par mois, ce qui donne une rentabilité brute de 4,90% annuel. Bien sûr, le prix d’une place de parking à Paris peut varier en fonction des quartiers. Saint-Germain-des-Prés et le Marais sont des secteurs très prisés, où le prix d’achat des places peut monter jusqu’à 60 000€.

Investir dans une place de parking à Nantes :

A Nantes, le prix d’achat d’une place de parking est plus raisonnable : il faut compter 22 631€ en moyenne. Avec un loyer moyen de 51€, le taux de rentabilité brute est de 2,70%. Nantes fait partie des villes où la rentabilité est la plus faible pour les parkings. 

Investir dans une place de parking à Caen :

Avec un prix d’achat de place de parking à 12 200€, Caen fait partie des villes françaises les plus abordables ! A contrario, c’est une des villes de province où le loyer est le plus élevé, à 62€ par mois. Si vous avez l’occasion d’investir à Caen, faites-le : en moyenne, les places de parking offrent 6,08% de rentabilité aux investisseurs.

Investir dans une place de parking à Lyon :

25 995€ : c’est ce que vous devrez débourser pour acheter une place de parking dans le centre-ville de Lyon. Avec un loyer à 93€ par mois, l’agglomération fait partie des plus chères de France ! Cela rapporte néanmoins 4,2% de rentabilité annuelle aux propriétaires de places de parking. 

Investir dans une place de parking à Rennes :

La ville de Rennes est plutôt compétitive avec un prix d’achat de place de parking aux alentours de 18 000€. La location est abordable également, avec un loyer moyen à 54€ mensuel. En tant qu’investisseur, on peut donc espérer atteindre un taux de rentabilité annuel de 3,6%.

La fiscalité de l’investissement dans un parking

La fiscalité d’un parking ou d’un box est légère par rapport à d’autres investissements immobiliers. Les parkings sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers. Si vous percevez moins de 15 000€ de loyer annuel, vous bénéficiez du régime d’imposition micro-foncier, pratique pour débuter ses investissements. 

Les choses auxquelles penser avant d’investir dans un box

Se renseigner sur sa capacité d’emprunt avant d’investir :

Bien qu’il soit possible de payer cash un box ou une place de parking au vu de leur tarif abordable, n’hésitez pas à demander un emprunt bancaire.

Pour cela, vous devez connaître votre capacité d’emprunt. Elle est calculée en fonction de votre apport personnel, de votre capacité d’endettement, de votre âge, de la durée d’emprunt de votre prêt et du montant de vos mensualités. Elle correspond au montant maximal que vous avez le droit d’emprunter. Vous pouvez l’estimer directement avec votre banque ou via des simulateurs en ligne. 

Choisir un quartier central dans une agglomération :

Avant d’investir dans un box ou un parking, veillez à choisir une ville dans laquelle vous n’aurez aucune difficulté à louer. Pour être certain que votre investissement soit rentable, nous vous conseillons d’acheter un box ou une place de parking dans une zone à forte demande, là où il y a très peu de places de stationnement. En général, les quartiers centraux des agglomérations sont particulièrement intéressants, car la demande est plus forte en centre-ville.

Bien définir son loyer :

Lorsqu’on débute, il peut être compliqué de définir son loyer de place de parking. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour déterminer son loyer : la demande locative, le rendement et l’accessibilité

Commencez par vérifier qu’il existe bien de la demande pour des places de parking dans le quartier où vous souhaitez investir. Pensez bien à demander leur avis aux acteurs quotidiens de l’immobilier. Ils connaissent parfaitement le marché local, la tension éventuelle entre l’offre et la demande mais surtout les tarifs pratiqués sur les derniers baux signés par leurs soins.

N’hésitez pas à calculer en amont le rendement potentiel de votre investissement. Selon le prix d’achat de votre parking, calculez le loyer prévisionnel selon différents taux de rendement : 5% si votre parking est dans un quartier où les places manquent (plus cher à l’achat), ou 10% si la place n’est pas très chère. 

Enfin, votre place est-elle facile d’accès ou non ? S’il est simple de s’y garer, elle vaudra plus cher qu’une place nécessitant beaucoup de manœuvres (près d’un pilier par exemple).

F.A.Q

Oui, c’est en général rentable d’acheter un parking ou un box. Ce type de bien fait partie des investissements les plus lucratifs en immobilier, car sa rentabilité est de 6 à 9% en moyenne.

L’achat de parking vous expose à frais de notaire élevés. En effet, les frais de notaire sont calculés sur une base fixe et sur une base proportionnelle au prix d’achat. Ainsi, vos frais de notaire peuvent coûter jusqu’à 20% du montant de l’achat de votre parking ou de votre box.

Pour un garage ou un parking, la taxe d’habitation est à la charge du locataire qui le louait au 1er janvier de l’année. Même si le bail du parking est résilié par le locataire le 1er février, il devra s’acquitter de la taxe d’habitation complète. 

Le locataire peut être exonéré de la taxe d’habitation s’il habite à plus d’un kilomètre de son garage. En effet, cette taxe n’est due que si le garage fait partie de l’habitation. 

Par contre, la taxe foncière du garage est à la charge du propriétaire. 

ut vulputate, elementum ante. ipsum commodo dictum