Simulation APL : calcul et montant de l’APL 2020

  • 5 min de lecture

L’APL peut vous être bien utile pour payer votre loyer chaque mois si vous avez des revenus modestes. Zelok, plateforme collaborative dédiée à la location immobilière, vous explique comment réaliser une simulation d’APL.

Qu’est-ce que l’APL ?

Pour vous aider à vous loger, il existe 3 aides au logement en France : l’APL (aide personnalisée au logement), l’ALF (allocation de logement familial) et l’ALS (allocation de logement social). En fait, la dénomination APL regroupe ces trois aides spécifiques à votre situation.

Le montant d’APL dont vous pouvez bénéficier dépend de votre situation personnelle. Les critères considérés sont le niveau de ressources, le montant du loyer, la situation familiale, le nombre d’enfants à charge, le type de logement, etc. A ce jour, les revenus pris en compte sont ceux de l’année N-2 : ceux de 2018 pour l’année 2020.

A savoir : une réforme était censée modifier le calcul de l’APL au 1er janvier 2020. Elle a été repoussée par le Gouvernement. Le calcul ne se basera plus sur les revenus N-2 mais sur les revenus actuels du locataire mis à jour via le système de prélèvement à la source.

Simulation de son APL en ligne

Chaque 1er janvier, l’APL est calculé pour les locataires l’ayant demandé. Si vous ne voulez pas attendre le 1er janvier pour savoir à quel montant vous avez droit, vous pouvez réaliser une simulation en ligne.

Simulation de l’APL auprès de la CAF

Le site de la CAF propose un simulateur d’APL en ligne. Ce simulateur vous dévoile en quelques clics une estimation du montant de vos APL, si vous y êtes éligible. Une impression des écrans de votre simulation en ligne vous sera fréquemment réclamée lors de la constitution de votre dossier de candidat locataire. Dans le parcours de dépôt d’un dossier locataire sur www.zelok.fr, vous pouvez également accéder au simulateur de la CAF.

Pour estimer votre APL à partir du simulateur de la CAF, vous devrez renseigner plusieurs informations : le logement, la situation familiale, les enfants à charge, la situation professionnelle, les revenus personnels, le patrimoine financier et le patrimoine immobilier. Si vous vivez en couple, vous devrez ajouter la situation professionnelle et les revenus de votre conjoint.

En général, la simulation d’APL par la CAF est précise, mais l’étude postérieure de votre dossier peut l’amener à vous octroyer un montant quelque peu différent.

>> Faire une simulation d’APL auprès de la CAF

Simulation de son APL par la MSA

La MSA propose elle aussi une simulation d’APL. Pour bénéficier de l’APL de la MSA, voici les critères que vous devez remplir : occuper le logement en tant que résidence principale ; être locataire d’un logement neuf ou ancien conventionné (HLM) ou être propriétaire et rembourser un prêt réglementé par l’État ; avoir des ressources inférieures à un certain plafond. 

>> Faire une simulation d’APL par la MSA

Le calcul de son APL

Depuis octobre 2017, la formule du calcul de l’APL est celle-ci : 

APL = loyer + charges – participation personnelle – 5 euros

  • Le loyer est pris en compte dans la limite du plafond de loyer, qui dépend de votre zone géographique. Vous pourrez le consulter ci-dessous. 
  • Les charges sont calculées forfaitairement : 53,83€ pour une personne seule et 12,20€ par personne à charge.
  • La participation personnelle fait l’objet d’un autre calcul complexe et ne peut être inférieure à 35,13€. 

Le plafond de loyer APL

Le loyer considéré par l’APL est plafonné et dépend de la zone géographique dans laquelle vous habitez. La zone 1 correspond à l’Île de France, la zone 2 à la Corse et aux agglomérations de plus de 100 000 habitants et la zone 3 aux autres agglomérations. 

Voici les plafonds de loyer en vigueur depuis octobre 2019 :

Situation familialeZone 1Zone 2Zone 3
Personne seule295,93€257,92€241,73€
Couple sans enfant356,92€315,69€293,04€
Personne seule ou couple avec une personne à charge403,39€355,23€328,57€
Par personne supplémentaire+58,52€+51,70€+47,09€

L’APL va-t-elle-baisser ou s’arrêter ?

Après la baisse de 5€ des APL décidée en octobre 2017 par le gouvernement, et le seuil de versement des APL passé de 15 à 10€, vous vous posez sûrement des questions sur l’APL.

Malgré les rumeurs, les APL ne devraient ni baisser de nouveau, ni être supprimées. Par contre, une réforme du calcul de l’APL est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Elle ne change pas le montant versé aux allocataires, mais adapte le calcul à leurs revenus actuels, et pas selon leurs revenus N-2. En effet, le calcul se basera d’abord sur les revenus des 12 derniers mois, puis une revalorisation sera effectuée tous les 3 mois. Le but de cette réforme est d’adapter l’APL à la situation financière actuelle de l’allocataire et de coller au mieux à la réalité de ses revenus présents.

Calendrier de paiement des APL

Généralement, vos APL sont versés le 5 de chaque mois. Si le 5 tombe le week-end ou un jour férié, le paiement est décalé au jour ouvré le plus proche. Comptez en moyenne 48 heures de délais bancaires pour recevoir votre paiement. Cette aide peut être versée directement à votre bailleur ou à votre agent immobilier gestionnaire sur première demande de sa part.

Demander son APL

Pour bénéficier des APL, il faut absolument en faire la demande. Que vous soyez déjà allocataire ou non, c’est sur le site de la CAF ou de la MSA que ça se passe. 

F.A.Q

Les revenus pris en compte pour le calcul de l’APL sont les revenus des 12 derniers mois de l’année N-2. Le revenu à déclarer est votre revenu fiscal de référence, affiché sur votre avis d’imposition. Pour bénéficier de l’APL, vos ressources financières ne doivent pas être supérieures à 12 048€. Bien sûr, vos revenus ne sont pas le seul critère : n’hésitez pas à faire une simulation d’APL. 

Votre droit à l’APL peut être calculé grâce à cette formule : loyer + charges + participation personnelle + 5€, ou en faisant une simulation d’APL en ligne.

Plusieurs catégories de personnes sont éligibles aux APL : les locataires de parc HLM, les occupants d’un logement conventionné APL et les étudiants logés dans les résidences étudiantes du CROUS. Dans tous les cas une aide peut vous être accordée dès lors que vos ressources vous en donnent le droit et que le logement que vous louez soit décent. L’APL est versée directement au bailleur, ce qui réduit le montant du loyer à payer.

Oui, sous une forme particulière : l’APL Accession. C’est une aide spécifique aux propriétaires, accordée s’ils remplissent ces conditions : avoir souscrit à un prêt d’accession sociale ou un prêt conventionné auprès d’une banque partenaire de l’État et avoir acheté un logement ancien situé en zone 3. 

Non : on appelle ce premier mois le “mois de carence”. L’APL n’est pas versée lors du premier mois d’entrée dans le logement. Vous ne recevrez donc votre première allocation que 2 mois après.

Oui, si vous demandez à la CAF de réexaminer votre situation après 2 mois de chômage total ou partiel. L’APL peut être revalorisée selon votre indemnisation de chômage ou l’absence d’indemnisation. Un abattement forfaitaire de 30% sera ainsi appliqué sur le montant de vos revenus N-2.

Nullam ut dapibus Donec quis leo ut Phasellus commodo